Le quartet est la formation phare de Mathias Lévy. Là où la musique du trio semble tenir en équilibre sur une corde, celle du quartet fait appel à une tradition d’un jazz plus charnu, massif.
Du fait de la présence de la batterie, et de l’électricité à certains endroits (orgue d’Emmanuel Bex et guitare éléctrique de Sébastien Giniaux), la musique devient plus offensive comme le dirait Steve Lacy. Pour autant, la mélodie reste toujours au centre du débat.
La musique du quartet embrasse de concert les routes du jazz moderne, du rock, du folk ou de la musique traditionnelle. Le disque enregistré par la formation, « Playtime », a été sélectionné pour des diffusions quotidiennes lors de l’émisson « jazz à Fip » durant tout le mois de novembre 2013.

"Un sens de l'improvisation, de l'émotion, de la mélodie comme nous l'avons rarement entendu. Compositeur et chef d’orchestre, sachant précisement s’entourer, Mathias Lévy est une authentique révélation!"

− Jean Michel Proust